Changement de blog

Je vais tranquillement transférer les articles de ce blog vers L’envers des jours. Quand j’aurai terminé, ce blog disparaîtra.

Aux abonnés de ce blog: si vous êtes intéressés à suivre mes publications, vous pouvez vous abonner à:

https://lenversdesjours.wordpress.com/

 

 

Advertisements
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pays

 

mon pays est un arbre
une source
une pierre

mon pays est un souffle de vent
dans l’aurore
une trille d’oiseau
et la respiration de l’eau

mon pays n’est pas un drapeau
mon pays n’est pas ce mensonge perpétuel
étalé à la une de la cupidité quotidienne
de la bêtise tentaculaire

les fossoyeurs sont au pouvoir et à l’œuvre
ils enterrent l’avenir

je vis en terrain miné
en terre éventrée
dont les veines charrient les poisons de cet âge
mon pays est une espèce en voie de disparition

mon pays n’est pas une langue de bois
ces faux-semblants de mots
sables mouvants du vide

mon pays est ce silence habité des forêts
ce frémissement d’existence dans les feuilles
le chant et la parole des esprits de la Terre

mon pays est une espèce en voie de disparition
comme cette parole qui s’efface derrière les écrans de la solitude
dans les nébuleuses de l’éphémère

mon pays vient d’un rythme plus ancien que le temps
au cœur battant de la pierre
mon pays est un instant d’éternité
dans une goutte d’eau

mon pays n’est pas cette course frénétique
vers l’abîme d’inutiles désirs
cette soumission au désert des apparences
à la mortelle vanité d’un reflet sans lendemain

mon pays n’est pas cette langue désarticulée
dans le grand chaos de l’histoire
où nous perdons des lambeaux de notre âme
et les racines de nos rêves

mon pays est un arbre
une source
une pierre

mon pays est une espèce en voie de disparition

Publié dans Terre | Laisser un commentaire

La Nuit des Poètes

LA NUIT DES POÈTES

À l’occasion de sa 10e nuit annuelle de la poésie, l’Association des auteurs des Laurentides vous invite le 24 octobre prochain à la Nuit des Poètes. Une célébration de la Nuit et ses poussières d’étoiles, de mystères, de rêves.

La comédienne Sophie Faucher interprétera de sa voix chaude et colorée les poèmes de Claude Beausoleil, Hélène Dorion, Nicole Brossard, Yolande Villemaire et Paul Chamberland.

Sophie sera entourée de plus de 20 poètes connus et reconnus : Denise Boucher, José Acquelin, Joséphine Bacon, Gilles Bélanger, Yves-Gabriel Brunet, Antonio D’Alfonso, Pierre Des Ruisseaux, André Duhaime, Célyne Fortin, Frederick Gary-Comeau, David Goudreault, Francine Hamelin, Louis-Philippe Hébert, Natasha Kanapé-Fontaine, Jérôme Lafond, Tristan Malavoy, Guy Marchand, Pierre Nepveu, Michel Pleau, Jean Royer.

Dans l’ambiance envoutante des musiques de Capella Bella, Éloi Amesse et des chorégraphies de Cassiopée ! Une mise en scène de Gilles Matte, assisté de Michelle Bastien.

À la Place des Citoyens de Sainte-Adèle, Ville de Sainte-Adèle. Entrée gratuite. Soyez de la fête !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le soir…

le soir a jonché les chemins de cadavres
vois
déjà sur la montagne
flottent les étendards du mystère

que n’avons-nous fermé les portes de l’angoisse
avant de devenir humains

Publié dans Tristesse de pierres | Marqué | Laisser un commentaire

Tristesse minérale

la brume sent le fer
et les feuilles nouvellement mortes

tristesse de pierres

et le feu se ravive comme une fleur pourpre
et la nuit naît à l’écho d’un chant de loup

tristesse de pierres

et j’écoute le feu et j’écoute la brume
et les pierres si tristes me parlent de légendes

Publié dans Tristesse de pierres | Marqué | Laisser un commentaire

Je suis Raïf Badawi

Untitled-1

 

https://www.amnistie.ca/outils/petitions/index.php?PetitionID=69

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

L’espace et l’éternité

il y aura des musiques limpides
il y aura l’espace
et la sérénité
et cette nuée d’étoiles
guidant la route de l’homme et du navire

il y aura la mer
profonde
et comme brûlante de lumière

et l’homme qui chantera
le rivage
à retrouver
à demêler
d’entre les vents et les marées

il y aura
l’espace
l’eau
et l’éternité

et l’homme qui chantera
le jour
et la lumière
à dénouer
d’entre les ombres et les nuits

et si près de nos vies
un grand rire d’enfant
occupé à renaître

Publié dans Comme aux jours de lumière | Marqué | Laisser un commentaire